Beaucoup de gens souffrent de mal des transports et ignorent comment lutter contre celui-ci. Comment soigner le mal des transports ? Cet article vous dévoile conseils, astuces et médicaments, sans oublier les préventions.

Explication du mal des transports

D’après des études une personne sur trois souffre du mal des transports dont le nom médical est la « Cinétose ». Ce n’est pas une maladie et il n’est pas du tout grave. Par contre, il est très gênant pour l’individu concerné qui peut se sentir vraiment mal. Cela peut arriver lors d’un voyage en avion, voiture ou bateau. L’individu ressent une énorme sensation d’inconfort durant tout le trajet. Le mal des transports peut se traduire par différents symptômes notamment des nausées, des étourdissements, des vomissements, la fatigue ou encore des sueurs froides. Cela s’explique un véritable conflit entre les différents sens et le cerveau peut avoir des difficultés à gérer toutes les informations qu’il reçoit. Les enfants de bas âge ont rarement ce genre de désagrément car la plupart de leurs sens ne sont pas encore mature. Ce qui limite les informations envoyées au cerveau. De toutes les façons, le mal des transports ne dure pas, il disparaît lorsque le voyage se termine. Certaines personnes parviennent d’ailleurs à le calmer au fur et à mesure qu’il s’habitue au voyage. Il existe trois différents types de mal des transports : le mal de mer, le mal de terre et le mal de l’air. Les symptômes sont généralement les mêmes et l’individu se retrouve totalement angoissé avant le départ et durant tout le voyage.

Mal des transports : Soins, astuces, conseils et prévention

Le meilleur conseil que l’on puisse donner avant de partir en voyage, quel que soit le moyen de transport choisi, c’est de bien manger et se reposer. Privilégier de la nourriture solide plutôt que liquide et mangez léger, les repas copieux sont à éviter, tout comme l’alcool et tout autre excitant. Par contre, il faut boire abondamment d’eau pour bien s’hydrater. Dormez bien la veille de votre départ et si possible, voyagez pendant la nuit pour vous permettre de vous endormir pendant le trajet. Si vous ne pouvez pas voyager la nuit, essayez de fermer les yeux et immobilisez la tête autant que possible surtout en avion et en voiture. Voilà pourquoi il est nécessaire d’utiliser un coussin de voyage, il maintient votre cou et votre tête durant le voyage. Si vous voyagez en avion, privilégiez les places situées à l’avant de l’avion ou bien du côté des ailes, là où vous ressentirez moins de mouvement. Détendez-vous autant que possible et pensez positif, limitez également les inquiétudes et essayez de dormir. Il faut aussi lentement et profondément, cela peut apaiser. Si vous voyagez en voiture, placez-vous près du chauffeur ou sinon à l’arrière mais en privilégiant la place au milieu. En train ou en bateau, choisissez une place qui vous permet de vous installer confortablement dans le sens de la marche. A bord d’un bateau, couvrez-vous bien même s’il fait beau et évitez de rester en cabine car vous risquez de vous angoisser davantage. Utilisez un patch pour calmer les symptômes du mal de mer, à poser derrière l’oreille. Grâce au patch, les mouvements du bateau ne risquent pas d’avoir trop d’impact sur vous. Seulement, ce dispositif est réservé aux adultes. En outre, il existe des médicaments efficaces pour traiter le mal des transports :
• Gravol TM contre les symptômes du mal de l’air (nausées, vertiges, vomissements).
• Mercalm contre le mal de mer : vous en trouverez en pharmacie
• Antihistaminiques H1 : peut être utilisé contre tout mal des transports et dès l’âge de 2 ans.
• La scopolamine : pour les plus de 15 ans qui souffrent de mal des transports
• Nautamine : utilisée souvent en voiture
• Nausicalm : réduit efficacement les nausées dues au mal des transports
Certaines huiles essentielles sont aussi efficaces pour traiter le mal des transports : c’est le cas de l’huile essentielle de menthe poivrée. A défaut d’huile essentielle, le rhizome de gingembre peut aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *