Sarlat est une ville aux multiples facettes. C’est la capitale du Périgord Noir, une région culturelle dans le département de la Dordogne. Il s’agit également d’un haut lieu de la gastronomie. Cependant, la réputation de cette cité vient surtout de sa forte concentration de monuments historiques classés. Cette bourgade donne l’impression de se trouver en plein Moyen-Age. Il n’est pas étonnant que de nombreux films sur cette période de l’Histoire aient été tournés sur place. Les réalisateurs de « La fille de d’Artagnan », « Jeanne d’Arc » et bien des succès cinématographiques ont choisi Sarlat comme le décor de leurs longs-métrages. Vous pouvez également venir apprécier de majestueux châteaux, des places publiques d’un autre temps et d’autres vestiges du passé dans cette ville.

Découvrir la vieille cité pendant votre camping à Sarlat

Parmi les nombreux édifices à admirer à Sarlat, vous trouverez le Saint Sacerdos. Ses portes et fenêtres ont été habilement décorées par des maîtres verriers aux talents exceptionnels. La maison de la Boëtie est également une autre adresse à ne pas manquer. Cet hôtel particulier a été occupé par de nombreuses personnalités en son temps. Ceci dit, la palme de la plus belle maison de Sarlat revient à une autre bâtisse. L’hôtel Plamon transporte dans un siècle de faste, en plein XIVe siècle. Sarlat, c’est aussi la capitale de la gastronomie périgourdine. D’ailleurs, les chefs et les critiques culinaires se relaient pour dire que cette ville est l’une de celles où l’on mange le mieux en France. Ainsi, un passage dans cette cité sans passer par le marché médiéval au mille senteurs serait incomplet. Sur les étals des marchands, vous verrez divers produits du terroir : des truffes noires, des cèpes, du foie gras, du canard, etc. Profitez de ce passage pour faire vous courses. Arrivé à votre camping de Sarlat, vous aurez des ingrédients frais pour préparer des plats dans votre mobil-home. Eh oui, ce qu’il y a de bien avec les campings à Sarlat tels que Les grottes de Roffy, c’est qu’ils mettent à votre disposition un mobil-home avec une cuisine tout équipée. En tout cas, si vous n’avez pas envie de cuisiner, il vous reste toujours les restaurants. Pour faire une pause et reprendre des forces, vous pouvez, entre les visites, manger dans l’un des restaurants la ville. Ces restaurants proposent différents plats avec des truffes, etc., mais aussi du magret et des confits de canard. Une fois rassasié, vous pouvez prendre la direction des salles de spectacle. Plusieurs festivités sont organisées à l’année à Sarlat. La visite du clocher de l’église Sainte Marie devrait aussi figurer au programme. Certains circuits commencent par cet édifice. Après une montée en ascenseur, le sommet de cette tour offre une vue panoramique imprenable sur tout Sarlat. L’horizon vous donne envie de visiter les différents châteaux aux alentours.

Un plongeon dans le Moyen-Age à travers les châteaux

Datant du XIIe siècle, la forteresse de Benyac est l’un des bâtiments les plus emblématiques de Sarlat. Cette immense construction médiévale garde son apparence d’origine. Elle a été juste restaurée pour vous donner l’impression de vous trouver au temps de Richard Cœur de Lion. C’est aussi le témoin de l’époque de Simon et Monfort. Avec un peu d’imagination, vous vous trouvez au beau milieu de la Guerre de Cent Ans, un conflit séculaire opposant la France aux Anglais. Quoi qu’il en soit, la vue sur la rivière Dordogne qui coule paisiblement à 150 m en contrebas est magnifique. La Forteresse de Beynac domine toute une splendide vallée. Elle offre aussi une vue panoramique sur 5 autres châteaux. Ces bâtiments sont construits aux XVe et XVIe siècles. Parmi eux, il y a le Château de Puymartin. Cette fierté du Périgord Noir domine la vallée de Beune. Elle se trouve près de Sarlat et Les Eyzies. Son toit en lauze lui confère un charme intemporel. Les murs en pierre jaune transportent au temps des chevaliers en armure.
Le château de Fénelon est la plus militaire des bâtisses des environs. Il a une triple enceinte de protection pratiquement infranchissable en son époque. Plusieurs tours permettent de tirer à l’arc sur l’ennemi. La terrasse de Fénelon donne une vue panoramique exceptionnelle.
Le Château de l’Herm à Rouffignac est un bâtiment du XVIe siècle qui fut tristement la scène de nombreux crimes. Il a même été choisi par Eugène Le Roy pour son roman « Jacquou le Croquant ». Cette histoire est adaptée sur le grand écran par Laurent Boutonnat en 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *